Aller au contenu principal

Trouble de l’articulation temporomandibulaire

 

Les troubles de l’articulation temporomandibulaire sont communs; ils touchent de 25 % à 30 % de la population. Ils désignent un groupe de conditions douloureuses qui causent un mauvais fonctionnement des articulations de la mâchoire et des muscles de la manducation. Parmi les autres problèmes possibles, mentionnons une ouverture limitée de la bouche ainsi qu’une mâchoire qui se bloque ou qui produit un claquement dans l’articulation. Font aussi partie de ce groupe de conditions les conditions arthritiques qui touchent l’articulation de la mâchoire.

Le spécialiste en chirurgie buccale et maxillo-faciale est formé spécifiquement pour diagnostiquer et traiter ces conditions.

Le diagnostic s’appuie sur un examen clinique et sur l’historique du patient. Parfois, il s’appuie aussi sur des rayons X, un examen IRM ou un tomodensitogramme.

La gestion de ces conditions suppose habituellement une variété de traitements simples pouvant inclure l’administration de médicaments, la physiothérapie et un traitement par plaque occlusale. Ces mesures aident la grande majorité des patients.

Un petit pourcentage de patients souffrant d’un trouble de l’articulation temporomandibulaire peut bénéficier d’un traitement chirurgical pratiqué par un chirurgien buccal et maxillo-facial. Ce dernier dispose d’une variété de traitements chirurgicaux, parmi lesquels l’injection de médicaments dans l’articulation ou les muscles ainsi que le nettoyage de l’articulation.

La chirurgie arthroscopique est une intervention à effraction minimale pratiquée à l’hôpital en clinique externe. Un minuscule télescope opératoire (2,3 mm de diamètre) est inséré dans l’articulation. Des images vidéo permettent d’examiner directement l’intérieur de l’articulation. Une variété d’instruments chirurgicaux miniaturisés peuvent être insérés pour nettoyer et réparer l’articulation. Certains patients bénéficieront par ailleurs d’une chirurgie ouverte pour réparer leur articulation ou remplacer le disque, ou encore remplacer leur articulation en entier, au besoin. Le remplacement d’articulation, soit avec des greffons osseux du patient, soit avec une articulation complète artificielle, peut être très utile aux patients qui ont eu une grave maladie ou une maladie destructrice qui a touché l’articulation de leur mâchoire.