Aller au contenu principal

Syndrome d’apnées obstructives du sommeil

Les spécialistes de la chirurgie buccale et maxillo-faciale jouent un rôle majeur dans le traitement des patients souffrant d’un syndrome d’apnées obstructives du sommeil.

Les apnées obstructives du sommeil sont un problème courant qui a des conséquences importantes sur la santé des patients. De 1 % à 3 % des enfants et adolescents en souffrent, ce qui peut leur occasionner des problèmes de santé, d’apprentissage et de comportement tels qu’un trouble d’hyperactivité avec déficit de l’attention. Le syndrome est présent chez 4 % des hommes d’âge moyen et 2 % des femmes d’âge moyen, et il augmente de manière marquée chez les patients âgés. Les adultes qui ont des apnées obstructives du sommeil ont un sommeil de très piètre qualité, ce qui leur cause des problèmes d’attention, de concentration, de mémoire, de dextérité manuelle, d’habileté visuo-motrice et de fonctions exécutives. Ces déficits peuvent contribuer à des accidents du travail ou à des accidents de la route; ces derniers sont d’ailleurs sept fois plus fréquents au sein de la population touchée qu’au sein de la population générale. À long terme, les patients atteints de ce syndrome sont prédisposés à une pression sanguine élevée, à des maladies cardiaques, à des accidents vasculaires cérébraux, à des dépressions et au diabète.

La ventilation spontanée en pression positive continue est le traitement tout indiqué contre les apnées du sommeil, mais beaucoup de patients ne peuvent tolérer le masque. Étant donné que le facteur principal des apnées obstructives du sommeil est une anomalie sous-jacente de la mâchoire qui rétrécit ou obstrue le passage de l’air dans la trachée, les patients incapables d’utiliser un système de ventilation spontanée en pression positive continue peuvent recevoir une chirurgie d’avancement de la mâchoire pour élargir leur trachée et guérir leurs apnées. Cette chirurgie s’est révélée efficace pour réduire le ronflement chez 83 % des patients et pour éliminer l’utilisation du système de ventilation spontanée chez 96 % des patients.

La chirurgie d’avancement maxillo-mandibulaire est l’intervention par excellence pour corriger les anomalies possibles dans toutes les régions anatomiques de la tête et du cou identifiées comme ayant un effet direct ou indirect sur les apnées obstructives du sommeil. Le spécialiste en chirurgie buccale et maxillo-faciale jouit d’une expérience considérable et d’une grande expertise en matière de chirurgie de la mâchoire supérieure ou inférieure visant à corriger des difformités dentaires et faciales. Un diagnostic précis d’une anatomie anormale pouvant être traitée par une chirurgie unique (avancement de la mâchoire) devrait éviter nombre d’interventions inutiles.